Blogospherium Catholicum

L’objectif de cette cartographie est de présenter la cathosphère pour une intervention devant les Tisserands [1] en sortant des discours convenus sur la communication, internet et les médias-sociaux. Parce que Dominique Wolton et Jean-Louis Missika c’est sympa, mais savent-ils toujours vraiment de quoi ils parlent ? Sont-ils au courant que derrière les concepts il y a des hommes et des mouvements ? De toute façon je préfère Jacques Ellul.

blogosphere.jpg
Cartographie de la blogosphère catho en pdf

Suggestive

Il faut admettre cela d’emblée, au risque de poursuivre des chimères: toute tentative de vision globale de la blogosphère est irrémédiablement suggestive, cela quelques soient les critères choisis.

Parlons-en justement.

Celui qui semble le plus simple et fiable, c’est l’incontournable nombre de visiteurs. Oui mais outre qu’il s’agisse d’une information qui dans la grande majorité des cas n’est pas publique, tout cela reste aléatoire : quel est le meilleur critère ? Le nombre de visiteurs total ? Moyenne des visiteurs par mois ? Visiteurs uniques ? … Rajoutons à cela que tous ne disposent pas des mêmes outils de mesure … suggestivité encore et toujours. Enfin je doute que beaucoup de bloggeurs soient prêts à transmettre publiquement leurs statistiques.

La technique des liens entrants et sortants est tentante, mais après quelques tests elle trouve très vite ses limites.

Bref, je passe sur toutes les possibilités existantes, il serait possible d’y passer beaucoup de temps.[2]

En conclusion, je ne suis pas sûr que les critères des classements wikio ou google soient beaucoup plus objectifs.

Il s’agit donc d’un panorama, d’une vision. Rendre compte de la visibilité des blogs catholiques, en faire une représentation.

J’ai donc fait finalement très simple avec un relevé du nombre de commentaires totaux sur 2010 sur l’ensemble des blogs cathos.

Un peu plus de 300 blogs, pour moitié avec moins de 25 commentaires dans l’année et au final 65 qui sont sur cette carte. Pourquoi cette limite ? Parce qu’en dessous, on tombe dans des blogs relativement invisibles.

La taille des blogs est donc variable selon le nombre de commentaires reçus sur l’année 2010.

Est-ce que cette carte est complète ? Probablement, mais Internet reste une jungle dont les autoroutes croisent les petits chemins forestiers, il est donc possible qu’il y ait quelques oublis et erreurs.

C’est quoi donc l’outil de mesure ?

Mais alors qu’est-ce qu’on mesure au juste ? Difficile à définir là aussi. Quelle est la signification de la présence sur une année d’une communauté ? [3] D’ailleurs est-ce que cela a un grand intérêt ? Ecartons simplement la tentation de faire un lien entre l’activité d’une communauté sur un blog et le trafic réel d’un blog. Cela sera parfois possible, parfois non.

Conservons simplement l’idée que les blogs vont avoir des espaces plus ou moins importants en fonction de l’activité de leurs commentateurs. Ni plus, ni moins. Même si au final, avec un tout petit peu de recul sur mon travail, je prends conscience qu’il y a un postulat de départ, c’est que la présence d’une communauté active est toujours un marqueur significatif d’un intérêt et d’une pertinence du contenu, et donc d’un lectorat régulier.

Pour essayer d’y voir un peu plus clair, au point où j’en étais, ayant définitivement tourné le dos à toute objectivité, j’ai organisé tout ça par iles et ilots.

En rose, les blogs tradis et intégristes, tous ensemble unis dans la contestation des dérives conciliaires. Les puristes me pardonneront les amalgames entre les différentes tendances. Ou pas. Pour l’importance que j’y accorde, ne perdez pas votre temps dans les commentaires à me dire que vous ne m’aimez pas, je suis déjà au courant. J’irais brûler en enfer et tout ça tout ça…

En bleu, les hors du ring, c’est-à-dire tous les blogs qui parlent finalement plus de foi que de religion, sans être constamment sur le terrain de la contestation, d’un côté ou d’un autre.

Vert, urbi et orbi, un pied dedans mais le regard toujours dehors. Ici cela discute religion, mais aussi société, politique, économie et écologie.

Enfin en orange les blogs qui discutent cathos. Et rien d’autres. Vaste univers un peu éclaté entre de nombreuses sensibilités. Avec ici une petite entorse, la présence des espaces de Golias et de Causeur uniquement sur les sujets religions, qui sans être vraiment des blogs ou même perçus comme tel permettent de se faire une idée des communautés existantes autour de ses deux médias qui ont une vie sur le papier et pas uniquement sur le numérique.

Une petite analyse ?

Non.

Pour au moins deux raisons. D’abord pour faire cette carte, j’ai effectué un relevé des billets et des commentaires de l’ensemble des blogs depuis 2003. Je dispose donc d’une perspective différente de cette carte qui est au final relativement statique. Qui plus est, avant de faire le choix de cette présentation, j’ai testé, farfouillé, écrit et réécrit. Classement par thématiques, par tags, par appartenance à un réseau. Autant d’éléments qu’il me faudrait présenter au préalable afin que vous puissiez avoir toutes les billes pour comprendre.

Une telle présentation nécessite au minimum 15 pages. Sachant que je suis rarement très synthétique…

Puis vient alors le temps de l’analyse. Afin d’éviter les grandes platitudes sur les différences entre les relations numériques et humaines, l’enjeu de la relation et Cie, il faut prendre un peu de hauteur et inviter à une même table Mac Luhan et Saint Augustin, Joël de Rosnay et Jacques Ellul, Elihu Katz et Benoît XVI, Umberto Ecco et Danièle Hervieu-Léger, Philippe Breton et Tim O’Reilly,… Passionnante rencontre entre sociologie et religion, communication et technologie, philosophie et langage. Mais pour rester compréhensible pour le plus grand nombre, c’est de 200 pages dont je vais avoir besoin.[4]

Bref un format peu adapté à ce modeste blog et surtout une simple réflexion que je souhaite pouvoir partager différemment, sous une autre forme que le seul monde numérique. Une vraie rencontre avec des vrais gens, c’est bien aussi.

Je vous laisse donc juste quelques pistes de réflexion qui sont autant de guides pour construire mon futur propos :

  • Comment l’origine géographique des bloggeurs déterminent-elles leur perception de l’Eglise ? Clivage Paris/province.
  • Organisation des blogs par thématiques (théologie morale, sociale, bible, œcuménisme,…) : explication des sur-représentation et sous-représentation.
  • Reprise de la période 2009 à partir des 3 « crises » : levée excommunication, Récife, préservatif : analyse des rythmes de publication, de l’augmentation significative du nombre des commentaires, échos externes à la cathosphère, classement des 5 grands argumentaires de défenses de l’Eglise sur les blogs
  • Répartition de la cathosphère dans une perspective de défense et de proposition
  • Quels sont les logiques de réseaux ? Analyse à partir des blogs tradis, des Sacristains et des blogs multi-thématiques.
  • Est-il possible de parler d’évangélisation à propos de la cathosphère ? Démonstration à partir de 3 communautés.
  • Influence réciproque des réseaux sociaux et de la blogosphère. Logique et limites.
  • Analyse comparée des flux d’informations du Vatican, de la Conférence des Evêques de France, des Médias Cathos (La Croix, La Vie, Témoignage Chrétien, Famille Chrétienne,…) et des reprises par la blogosphère.
  • Poids et échos de la cathosphère dans la blogosphère ; mise en rapport des sondages sur la pratiques des catholiques français et existence de la cathosphère.
  • Tentative d’explication sur 3 dichotomies présentes dans la blogosphère à partir de la situation pastorale française : prêtre/laïc, institutionnel/personnel, jeune/senior.

Maintenant direction la cuisine pour finir de préparer tout cela avec des beaux schémas, des belles cartes et animations :)

A bientôt dans la vraie vie :)

Notes

[1] Désigne les personnes qui au sein de l’Eglise Catholique, le plus souvent dans les Diocèses, ont des missions d’animations techniques et rédactionnelles sur les sites internet en .catholique

[2] Ce que j’ai fait d’ailleurs…

[3] Je ne rentre pas aujourd’hui dans les digressions sur l’analyse des communautés, retenons simplement que tous les blogs ont une communauté de lecteurs réguliers actifs et inactifs

[4] Même si je sais avoir des lecteurs très brillants :)

21 réflexions sur “ Blogospherium Catholicum ”

  1. C’est marrant…
    Au passage, point de trace des sacristains? (ou alors ce n’est pas un blog…je ne sais plus).

    L’image semble montrer que la sphère « tradi » est plus active que les autres… Cela m’interroge…
    Par ailleurs, le blog de Bérulle est présent avec une case assez importante, pourtant je suis toujours étonnée par le peu de commentaires aux billets…

    Et enfin j’ai une pensée émue pour les millions de cathos, ici et ailleurs, qui ignorent qu’il existe des cathos tradis et des modernes, des tendances, des courants et des sous-chapelles, et des blogs cathos, et qui écarquilleraient les yeux s’ils découvraient le millième de tout ce qui se discute dans tous ces blogs.
    Et qui ne s’en portent pas plus mal, eux et leur foi. Voire mieux. Devant tant de querelles, même sérieuses et fondées, j’ai parfois envie de fuir…

    Bref j’attends avec impatience le développement de tout ou partie des pistes évoquées dans le chapitre analyse !!

  2. @Léa : si, si, les Sacristains sont en bas à gauche :)

    Quant à la taille des blocs, je trouve impressionnants les deux pavés roses, par rapport à la myriade de « confettis » oranges… Cela traduirait-il un comportement inhérent aux lecteurs ? Enfin bon, loin de moi l’idée de faire l’analyse à ta place :)

  3. ‘Les Sacristains’ est juste un site qui renvoie vers des blogs, ce n’est donc pas un blog en lui même :)

    Merci pour tous cette carte, ca va me permettre de découvrir de nouveaux blogs… pas bon pour réduire internet en tps de careme ca!

  4. Beau travail, Marc !

    @ Marco : les Sacristains proposent également du contenu exclusif, ce n’est pas qu’un un simple « wikio » des cathos ;) C’est donc bien un blog, à plusieurs mains !

    @ Léa : peut-être l’activité des « tradis » est-elle due au fait que cette sphère s’appuie en grande partie sur la réacosphère, très dynamique sur Internet. Plus homogènes politiquement, les tradis bénéficient à mon avis de cette synergie.
    Chez les cathos « classiques », la séparation est plus nette, comme le montre cette carte : beaucoup de catholiques font le choix, sur leur blog, de ne pas parler politique (sauf les « urbi et orbi »). Du coup, cela coupe bon nombre de blogueurs catholiques de la blogosphère « politique ». Ce n’est pas grave car ce n’est pas leur but mais cela constitue un élément d’explication.

  5. Mais quel travail ! Félicitations à toi ;) Tu es le Magellan du web catho…
    Je suis fasciné par ton souci constant d’apporter des choses neuves et originales.

  6. Bonjour je postulerai bien pour faire partie de la prochaine étude, avec largement plus de 25 commentaires par an. Je suis catholique et je propose des billets sur la rencontre entre foi chrétienne et développement personnel. Même si mon blog n’a pas pour fonction principal de se positionner pour ou contre l’Eglise catholique.
    cordialement
    Etienne

  7. Merci à toi pour ce travail (qui a du être fastidieux !!!).
    Un travail de fond intéressant l’ensemble de la communauté et une pierre indispensable à la cathosphère!

    Au plaisir de te lire !

  8. Merci pour ce travail qui est éclairant. Ce serait utile d’imaginer une extension pour l’ensemble de la francophonie. J’imagine qu’il doit exister d’autres blogues qui attirent quelque peu et dont le lectorat atteint aussi la France. Merci d’y penser !

  9. Travail très intéressant !
    Je me demandais si Infoselec avait aussi été passé en revue ? ce n’est pas directement catho, mais je trouve que c’est fait dans un esprit plutôt catho.

  10. @Polo : non, Infoselec n’est pas dans mes tablettes, parce que à ce titre là, c’est 5000 blogs qu’il va falloir observer.

    @Lemessin : je note ;)

    @JEJABER : non, pas de prise en compte des digg like, pas des blogs, oui je connais linkfluence, c’est une boite intéressante sur ce type de travail, la difficulté, c’est qu’il ne suffit pas d’avoir des outils techniques, il faut aussi bien connaître le fond du sujet.

  11. @ le chafouin : La taille est fonction du nombre de commentaires. Pour le reste il n’y a pas de choix de ma part. Je regarde les blogs un par un, j’active quelques fonctions rss, je contrôle visuellement le résultat et après le choix est juste de se dire qu’en dessous des 65 plus gros blogs il n’y a pas vraiment de communauté, donc un lectorat trop limité.

  12. ce qui fait peur, c’est de remettre cette carte au milieu du planisphère, et quelque chose me dit que ça ressemblera tout à coup à un obscur atoll du pacifique… Il y a des communautés hyper commentantes (genre photo, (superbe cliché, pdc top) politique, skyblog (je te mets un comm si tu m’en mets un)… certains des sites ici en jouent un peu. Mais c’est un beau boulot. Je me reconnais bien dans mon petit chapelet d’îlots hors du ring. ça me va bien. C’est tout petit, mais on peut s’y abriter des grandes risées. Soit dit en passant, je suis allé lire sur médiapart le blog dont parle Emmanuel Pic, et au vu de la classe des commentateurs, je suis assez content de ne pas frayer dans ce genre de blog! Bon courage à lui.

  13. Je ne comprends pas pourquoi le site de Golias est référencé alors qu’il est manifestement anti-catho et anti-eglise quoiqu’ils se disent. A mon avis plutot franc-mac

  14. Blogmestre d’un blog créé en novembre 2005, je suis surpris de ne pas le trouver dans votre blogosphère.
    Nous avons en ligne aujourd’hui 1353 articles en ligne, dont 23 dossiers thématiques sur des thèmes chrétiens et de société.
    Notre blog se dit « espace de liberté, de foi et de réflexion chrétiennes » et nos lecteurs semblent l’apprécier comme tel, puisque plus de 400 d’entre eux sont abonnés à notre newsletter.
    Nous sommes des chrétiens de base et de centres d’intérêts divers.
    Allez voir ! Et dites-nous ce que vous en pensez…
    Merci d’avance

  15. houlà, c’est un vieil article ça.

    Oui c’est un oubli effectivement, à ma décharge la blogosphère est une jungle et il n’est pas toujours aussi évident que cela d’avoir une vision d’ensemble. Mais je note l’adresse et pour une prochaine version (sans doute début 2014) je penserai à vous. Désolé pour l’oubli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>