decourtray

Front National et Evangile

Nous sommes devant dans une crise qui dépasse largement les petits accords entre partis, les œillades à droite et à gauche ou les tentatives de greenwashing.

Notre système démocratique est malade, sur la forme et sur le fond. Le résultat de 56% d’abstention en est la preuve la plus visible. Il y a des débats beaucoup plus importants que celui que nous propose actuellement la majorité présidentielle : celui d’une grande réforme de l’organisation des élections et des mandats dans laquelle les mots de non cumul des mandats dans le temps et l’espace, parité ou vote par internet ne seront pas des gros mots.

C’est la condition nécessaire mais non suffisante pour un renouvellement des hommes[1] et des idées. Car c’est je le pense, peut être naïvement, ce qu’attendent une grande partie des français.

D’ici là, la campagne pour 2012 est en marche depuis hier soir.

Et parce qu’à la suite de Marc Cohen dans Causeur ou d’Alexandre Piquard dans Le Monde je ne pense pas que le FN soit à 11%, je suis sûr qu’il ne sera pas que spectateur au soir du premier tour de l’élection présidentielle.

L’Archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, a rappelé il y a quelques semaines que l’adhésion à la Franc-maçonnerie était incompatible avec la foi catholique. Dont acte. Par la voix de ses représentants, l’Eglise aime rappeler que l’adhésion au Christ engendre quelques obligations. Si si, c’est vrai !

Il me semble donc normal moi aussi de faire un petit rappel à l’attention des distraits et lunatiques à travers quelques extraits sur l’incompatibilité entre les idées réflexions thèses de l’extrême droite et l’Évangile.

Chrétiens, nous ne supportons pas les mensonges du candidat de l’exclusion, du mépris et de la haine, notamment quand il détourne l’Evangile à son profit. Le projet de société qu’il propose n’a rien à voir avec le message d’amour et d’espérance du Christ.

Communiqué de la Conférence Episcopale à la suite du premier tour de l’élection présidentielle en 2002

Il y a dans la doctrine du FN des éléments contraires au respect de la dignité de l’homme. Dignité qui ne dépend ni d’une race ni d’une nationalité.

Mgr Louis-Marie Billé, Président de la Conférence des Evêques de France, mars 1998

Quand un homme public ose affirmer comme une vérité l’inégalité des races, il y a danger pour l’ensemble de la société. Cette affirmation sape les fondements de la solidarité si nécessaire en temps de crise. Elle alimente les comportements racistes, le mépris de l’autre, l’exclusion. Elle est une atteinte à l’identité nationale fondée sur les valeurs acceptées par tous, la liberté, l’égalité et la fraternité. Pour un chrétien, ces propos sont inacceptables. L’Evangile du Christ nous rappelle que toute personne humaine, quelle que soit son origine ou sa condition, est sujet d’une dignité absolue qui ne saurait être violée ou méprisée. Cette égale dignité, fondée sur l’image de Dieu que tout homme porte en lui, constitue la base de toute fraternité.

Comité épiscopal des migrations, 18 septembre 1996

Et pour finir deux vidéos, impressions du Cardinal Jean-Marie Lustiger à la suite du discours de Jean-Marie Le Pen sur l’inégalité des races en 1996. Clair et lucide, comme d’habitude puis réaction du Cardinal Albert Decourtray en 1985.

A lire sur le même sujet le très bon article de Pneumatis.

Notes

[1] J’aimerais bien écrire des femmes mais cela serait juste pour faire politiquement correct…

15 réflexions sur “ Front National et Evangile ”

  1. Bonjour,
    il ne me semble pas que le sujet des races soit encore un thème du programme du FN (mais je n’en suis pas spécialiste). Sauf quand c’est pour rappeler que certains projets de discrimination positive s’appuient sur le critère de couleur de peau ou d’ethnie.

    Je suis d’accord avec DEUF : ces arguments sont probablement périmés et n’ont donc pas une grande valeur. Vous n’avez pas mieux à conseiller ?

    NB : <<D’ici là, la campagne pour 2012 est en marche depuis hier soir.>> : selon mon observation, elle a commencé depuis bien plus longtemps. Et pour tous les partis.

    Benoît

  2. @DEUF et Benoît : les arguments des uns et des autres seraient périmés si le programme du FN n’était plus le même, ce qui n’est pas le cas. Les mots changent, mais le fond reste exactement le même.

  3. @Marc : merci beaucoup pour le compliment… je me suis demandé un instant cet après-midi pourquoi mon article de l’année dernière sur l’Eglise et le FN ressuscitait subitement, sous l’impulsion de nouveaux commentateurs, et j’ai retrouvé la source ici, avec grand plaisir.

    Bon, le moins qu’on puisse dire c’est que sur ce coup-là nous sommes bien en phase.

  4. Benoit XVI rappelle dans son discours du 30 mars 2006 certains principes non négociables, dont :

    • Protection de la vie de la conception à la mort naturelle
    • Reconnaissance et promotion de la famille – union dans le mariage d’un homme et d’une femme

    http://www.vatican.va/holy_father/b

    Quel parti va dans ce sens ? Le FN n’est surement pas la panacée, mais c’est surement le moins pire de ceux qui sont là.

  5. @Tanis : Le problème c’est qu’il n’y a pas que cela dans le programme du FN ! Et dans la réalité, où en est la situation matrimoniale de Jean-Marie Le Pen et de sa fille ? Il ne s’agit pas seulement de faire des discours pour draguer les cathos ! Non, comment peut-on fondamentalement vivre avec dans une main la Bible et dans l’autre le programme du FN sans devenir schizophrène ? L’incompatibilité entre l’attitude du Christ et les positions du FN saute aux yeux de tout croyant sincère et un peu formé.

  6. Mais au vu de ces points non négociables, je ne peux voter pour aucun autre parti (PCD? Trop de compromissions avec l’Ump). En fait, pour un catho sincère et un peu formé que j’ai la faiblesse de croire être, le vote FN, c’est un peu le moindre mal. Vous reprochez au FN ce qui ne gêne personne chez les autres: Sarko qui divorce et se remarie pendant son mandat, royal et hollande, les frasques de DSK,etc…

    Et puis, ou sont les débats sur le fond? On parle de rejet, de haine, d’exclusion de l’autre… C’est un cliché qui commence à dater un peu. La préférence nationale est une idée qui ne choque qu’en France. Mais de toute façon, les points non-négociables dont parle notre pape concernent la vie, et non pas l’immigration. C’est une question de priorité: qu’est ce qui est le plus important ? Pour moi, c’est arrêter le massacre de ces innocents.

    Relisez le sermon du cardinal Juan Luis Cipriani Thorne de Lima, du 25 mars dernier, qui avant les élections, rappelle bien l’important: « Toute politique saine doit s’appuyer sur la famille. Il ne suffit pas d’une parole d’encouragement ou de dire “je suis d’accord avec le cardinal”. Soyons plus sincères : cette manière de valoriser la vie doit se manifester à travers des faits vérifiables »

  7. J’avoue rester sceptique sur la pertinence d’une comparaison entre l’adhésion à une société secrète et le vote pour un candidat membre d’un parti politique n’étant pas forcément fidèle à l’esprit évangélique…
    A vrai dire, je ne vois pas le rapport.

  8. Et bien, il va y gouter à ma diarrhée verbale, ce cher Marc, qui lui, n’est pas du tout obtus, et est complétement ouvert à la discussion. Je peux le répéter parce que c’est toujours valable : je me marre.

    Tanis a brillamment résumé la situation. Seul point où je suis d’accord avec toi, Marc, c’est qu’on va vers un 21 avril bis l’année prochaine. Et je crois que je vais continuer à me marrer.

    Et si l’inégalité des races est clairement une connerie, on peut voter FN sans être pour autant dans cette mouvance-là.

  9. Hello !
    Je pense sincèrement qu’on se fourvoie en allant reprocher le vote Front National aux catholiques, au nom d’une charité et d’un amour de l’autre que ce parti ne promeut pas. La question est peut-être plus fondamentale, de philosophie politique. Le FN est un parti de contestation qui a une vision profondément anti-politique de la société, et qui prône en particulier l’inscription dans la loi des inégalités sociales. Il n’a pas de programme politique au sens fort du terme, d’organisation de la société. L’Eglise a défini le rôle de la société, sa finalité etc dans sa doctrine sociale. L’ensemble des autres partis (à l’exception bien sûr de l’extrême-gauche) maintiennent malgré leur travers une certaine organisation sociale. Ce qui est effrayant est de voir qu’aujourd’hui la plupart des partis prennent le chemin de l’anti-politique, de la déstructuration de la société, notamment par exemple avec les prochaines légalisations du mariage homo, du clonage, de l’euthanasie…On a beau jeu ensuite de venir chercher la paille chez le FN…
    Tout cela est vraiment triste et inquiétant pour notre pays et l’Eglise, plutôt que d’appeler à ne pas voter FN aurait peut-être davantage à jouer son rôle principal : inviter à redoubler de prière !

  10. @Marc_7: L’Eglise pourrait certes inviter à redoubler de prière, elle pourrait aussi donner les critères de discernement d’une vérité politique plutôt que, comme ce fut le cas en 2002, se placer dans le sens du courant médiatique afin de faire bonne figure.

    Les hommes d’église ont tout intérêt à prendre de la hauteur, donner les principes sur lesquels doit reposer l’action politique et laisser les fidèles laïcs mettre les mains dans le cambouis. Dans le cas contraire, ils pourraient bien virer vers une sorte d’abus de pouvoir où la sphère spirituelle interviendrait directement dans la sphère temporelle (qui sans doute lui est subordonnée) au mépris d’une saine distinction.

    Il est à mon sens très révélateur que l’épiscopat français soit capable de se faire entendre lorsqu’il s’agit, conformément au sensus populi, de faire barrage à un parti politique, mais reste bien timide quand on attend des paroles fortes sur les points non négociables.

  11. J’aime le Christ et je ne comprends pas où est le mal à refuser que son pays soit pillé par des hordes de barbares qui vont finir par massacrer comme au Nigéria et ailleurs?
    A mon avis, on confond l’amour du prochain et la charité avec le choix de la bêtise et du masochisme. C’est une perversion que de choisir la destruction de soi_même et de ses compatriotes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>