mgrturini

Homo rugbysticus et religiosus

Je n’ai jamais eu à écrire une homélie, pas mon boulot, mais il m’arrive d’avoir une pensée pour cet exercice difficile, contraignant et surtout inévitable pour les prêtres, notamment en raison des difficultés de certains textes.

Alors quand je découvre une homélie sur le thème imposé du rugby à l’occasion de l’inauguration de la chapelle Notre-Dame de l’Ovalie et surtout une aussi belle transformation, je dis bravo à Mgr Turini !!

(…) Le rugby nous administre superbement la preuve que l’homme est par essence un être religieux !

Violence et brutalité ?
Certes, mais qui expriment une autre sorte de transcendance, révélatrice d’une dimension religieuse de l’homme, originale et surprenante.

Bizarre, enfin, le ballon ! Ni rond, ni plat, non : ovale ! Ballon capricieux qui rebondit de manière à décourager de prévoir sa trajectoire quand il touche terre…
Image des rebonds de la vie réelle elle-même, où rien n’est absolument maîtrisable.

D’où un génie rugbystique très particulier :
- savoir s’adapter à l’imprévu,
- exploiter avec talent un parcours en zigzag
- s’attendre à tout et à son contraire sans se laisser désarçonner…

Un véritable discernement s’impose, très proche de la qualité essentielle de la spiritualité chrétienne :
- savoir déchiffrer les évènements,
- lire les signes des temps,
- se laisser conduire avec souplesse et opportunisme,
- conjuguer maîtrise et inspiration, pour transformer un rebond capricieux en course triomphale…

Il faut faire mémoire pour progresser : le rugby est paradoxal, presque autant que la foi chrétienne ! Pour avancer, il faut passer en arrière, c’est-à-dire, s’appuyer sur le passé pour ouvrir la porte de l’avenir…

Au rugby, il n’y a pas d’exploits individuels sans effort collectif.

Impossible de marquer tout seul : ce sport est à la fois personnel et communautaire, belle résonance avec une certaine vision chrétienne de l’homme, censée développer un personnalisme communautaire sur le terrain de la vie et de la foi.

En revanche, la cohésion collective de l’équipe a besoin des étincelles du génie individuel : * le demi de mêlée se faufilant dans un trou de souris pour aller aplatir derrière la ligne, * l’ailier débordant la défense par des crochets et des contre pieds ébouriffants…

(…)

Homélie de Mgr Turini, dimanche 16 octobre 2011, inauguration de la Chapelle Notre-Dame de l’Ovalie, sanctuaire de Rocamadour

Et au passage, bravo aussi les Bleus !!!

Annexe :

HM-N-D_de_l_Ovalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>